Catégories
Écriture Commentaires et critiques

Prix du Nouvel-Ontario

  • Gaston-PrixGaston Tremblay, récipiendaire du Prix du Nouvel-Ontario 2013, était de passage à Sturgeon Falls pendant le lancement de son dernier livre. Le grand livre, une «autofiction» qui retrace son enfance et son adolescence dans ce village, ainsi que son amitié avec le co-fondateur de CANO, André Paiement, est en vente chez Michaud & Lévesque à Sturgeon Falls. On voit ici l’auteur devant la maison de son enfance, qu’il a profité pour visiter pendant son bref passage.

Le Prix du Nouvel-Ontario a été remis au poète et romancier Gaston Tremblay, originaire de Sturgeon Falls, dans le cadre du Grand rassemblement des 40 ans des Éditions Prise de parole et de la Nuit sur l’Étang, le 23 mars à Sudbury. Il y a reçu la traditionnelle trille en nickel associée au Prix du Nouvel-Ontario, et une bourse de 1000$ offerte par la Société Radio-Canada.
Poète, romancier, essayiste, Gaston Tremblay a été fondateur puis directeur pendant plusieurs années de la maison d’édition sudburoise Prise de parole. Il a également dirigé le Théâtre du Nouvel-Ontario, la Nuit sur l’étang et, enfin, le Monument-National, avant de se consacrer entièrement à l’écriture.

Influencé par l’esprit travaillant des famillez Goulard et Lévesque à Sturgeon Falls, dont il est issu, il a d’abord été draveur, pileur de planches et mineur. Son écriture reste imprégnée de ses premières expériences. Il lance sa carrière d’écrivain en 1970 au sein de la Coopérative des Artistes du Nouvel-Ontario et
cosigne en 1973 Lignes-Signes, le premier recueil de poésie de la maison Prise de parole. Quelques-uns de ses poèmes sont mis en musique par le groupe CANO. Son roman, Le langage des chiens est mis en nomination au Prix des lecteurs Radio-Canada en 2002. Gaston Tremblay est également l’auteur du Grand livre (Prise de parole, 2012), une autofiction inspirée de sa grande amitié avec André Paiement qui raconte un moment déterminant dans la vie de deux jeunes adolescents, à une époque charnière – la fin des années soixante – dans l’histoire du Nouvel-Ontario. Le recueil de Dorais, son plus récent projet, rassemble l’oeuvre savante et de création de Fernand Dorais, professeur et penseur original qui a inspiré de nombreuses vocations lors de son passage à Sudbury et qui a été l’un des premiers intellectuels à faire de l’Ontario français un objet d’étude… Pour en savoir plus, cliquez ici! http://www.westnipissing.com/Gaston_Tremblay_remporte_le_Prix_du_Nouvel-Ontario.html

Suzanne Gammon, La Tribune

2 replies on “Prix du Nouvel-Ontario”

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s